Les Teddys Liubov - Les Infos

Qu'est ce qu'un Teddywidder ?

Introduction

Quand on parle de "lapin", en général tout le monde connait. Par contre les "Teddywidders", la c'est une autre affaire !! Un peu d'histoire est donc nécessaire pour faire connaître cette boule de poils, si peu présente en France ... Ils ont pourtant tant à offrir ! Un caractère tendre et câlin qui en fait le parfait petit lapinou de compagnie, à condition de savoir s'en occuper. Nous parlerons également de la sélection du Bélier Nain Angora aussi appelé Teddywidder.
Yin Yang 25 10 18

 

Un peu d'histoire ...

Lilidae 20 07 17 Il est très difficile de savoir à quand remonte la sélection des lapins Bélier Nain Angora, tout simplement parce qu'aucune information n'est présente sur internet. Ils n'ont même pas le droit à leur page wikipédia ! Néanmoins, j'ai pu obtenir quelques informations par le biais d'éleveurs des Pays-Bas. La sélection de la race remonte environ en 1970. L'élevage de départ n'est pas connu, ou probablement que cette race s'est stabilisée chez plusieurs éleveurs à la même période.

Il semblerait que les ancêtres de la race soient des Angoras français et de NHD (Nederlanse HangoorDwerg, le bélier hollandais).

Le nom alors donné à cette sélection était "teddywidder". Si l'on traduit de l'allemand, cela signifie "bélier teddy". Teddy étant le terme communément emprunté pour les lapins de type "angora". Ce nom a été officialisé en 2004 par le TeddyKaninchen Club.

À l'origine, le teddywidder était une race destinée à être utilisée en médiation animale ou auprès de personnes sensibles, car c'est avant tout un lapin avec un caractère exceptionnellement doux et calme. Du point de vue du physique l'objectif était d'avoir un lapin de petite taille à la fois bélier et angora, une vraie peluche vivante.

Pour ce qui est de la France, les premières importations de cette race semblent s'être faites dans les années 90, mais la encore il n'y a aucune certitude vu le peu d'informations.

Il faut préter attention à ne pas confondre les Bélier Nain Angora (Teddywidder) et les Nains Bélier Angora, malgré leur nom très similaire ce sont bien deux races distinctes. Le Nain Bélier Angora est officiellement reconnu par la FFC (Fédération Française de Cuniculture). C'est une race dont le standard a été écrit par le juge cunicole Mr Richard Deravet.

Leur principale différence est que le Nain Bélier Angora, contrairement au Teddywidder, possède un gène de nanisme. Ce qui conduit à une morphologie plus compacte, à des portées plus réduites, et au gène létal du double nain. Les Teddywidder eux, ont l'appelation "nain" à tort, car ils n'en possèdent pas le gène, ils ont une petite taille uniquement grâce à la sélection rigoureuse des reproducteurs depuis près de 50 ans.

Aujourd'hui encore, les Teddywidders sont très peu présents en France, ou l'on compte seulement une petite dizaine d'élevages sérieux qui poursuivent la sélection du type et du caractère, qui doit être très doux et calme.

 

La sélection

À son origine, la race des bélier nain angora était destinée à offrir le parfait compagnon de vie : une peluche vivante, avec un caractère sans pareille. Ils sont calmes et doux, utilisés réguliérement en médiation animale auprès de personnes sensibles, leur caractère est leur premier atout. La douceur incomparable de leur pelage et leur forme de "boule de poil", leur donne ce charisme qui fait craquer tous les amateurs de la race.

Pile Poil 16 11 18 BIS

Pour poursuivre cette optique de sélection, voici selon moi les principaux critières à respecter lors du choix d'un reproducteur :

- Le caractère : doux, sociable, câlin. Les peureux ou agressifs ne doivent pas être utilisés en reproduction. Des études scientifiques ont démontré que le caractére était à 50% héréditaire et à 50% acquis. En sélectionnant des reproducteurs au tempérament souhaité, il y a de grandes chances que leur production en hérite.

- Le type : un poil angora, dense sur tout le corps, plus court sur le nez, des oreilles tombantes en forme de fer à cheval, l'intérieur n'étant visible sous aucun angle. Une couronne (base du pli de l'oreille) bien formée. Il arrive qu'un petit issu de bélier garde ses oreilles droites ou en "ailes d'avion". On appelle cela un défaut de courronne, il risque de reproduire des lapereaux ayant également ce défaut, et devra donc être écarté de la reproduction.

- La couleur : elle doit être intense, bien marquée. Elle correspond au descriptif de la coloration. Par exemple, il est préférable de ne pas garder un japonais avec une toute petite tâche de coloration, un mauvais fauve avec des poils charbonnés, un siamois avec un tout petit masque ....

- La santé : bien sûr, hormis le regard que l'on peut porter sur les ascendants (tare héréditaire ...), il est difficile d'anticiper un soucis de santé. Doivent systématiquement être écartés de la reproduction : les malocclusions, les problèmes occulaires (entropion, ectropion, cils ectopiques, canaux lacrymaux obstrués à répétition...), les problèmes articulaires (splay leg, dysplasie, aplombs panards ou cagneux...) en bref, tous les soucis de santé pouvant être potentiellement transmis à la descendance.

Ces points devront être observés à chaque fois que l'éleveur souhaitera faire reproduire un lapin, afin de ne pas faire courir le risque de transmettre une tare aux descendants, et ce sur plusieurs générations.

 

Pour conclure

En conclusion, si vous cherchez un lapin "nounours" très câlin, au caractère calme mais aussi éveillé et curieux, le Bélier Nain Angora est le lapin qu'il vous faut ! Cette petite boule de poils nécessite cependant de l'attention, c'est pourquoi je vous invite à lire mon article sur comment s'en occuper :

https://belier-angora.liubov.net/les-infos/22-soccuper-de-son-lapin.html

 

 

 

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 29 guests et aucun membre en ligne